Métal esquisses

Parution : Mars 2009
Genre : Recueil d'illustrations, 40 dessins inédits
Illustrations : Philippe Druillet
Préface : Jean-Michel Nicollet

Pages : 48 pages couleurs
Format : 16,8 x 23,7 cm, impression dorure à chaud
Tirage : 350 ex. signés et numérotés
ISBN: 978-2-915757-14-9
Prix: 48 €

Phillipe Druillet

1944-1952 > Il passe les huit premières années de sa vie à Figueiras (Catalogne), la ville de Salvador Dali.

1969 > Recontre avec René Goscinny, entre au journal Pilote

1974 > Fonde la maison d'édition Les Humanoïdes Associés et le magazine de bandes dessinées Métal Hurlant, le premier consacré à la science-fiction.

1988 > Reçoit le Grand Prix de la ville d'Angoulême pour l'ensemble de son œuvre lors du 15 ème Salon International de la Bande dessinée.

Préface

C’est au tout début des années soixante-dix que j’ai rencontré Philippe Druillet, depuis nous n’avons fait que nous rapprocher et échanger.Il est vrai que si l’on partage le goût de l’étrange, du fantastique, de la fiction et de l’esthétique, comment échapper à la prestance que peut irradier un être aussi indiscutablement hors du commun ? Il aurait pu figurer dans le « Reader Digest » que je subtilisais enfant, à mon père, à la rubrique : « L’homme le plus extraordinaire que j’ai rencontré. » Car rien n’est conventionnel chez cet apparent « Cimérien » où tout fonctionne en énergie intense, en générosité grandiose, mieux encore en hypersensibilité et intuition.

Lorsqu’il peint ou dessine, il ne reconstitue pas intellectuellement un monde, il le transmet comme un médium et ses rêves d’enfant errant se sont concrétisés en un univers violent et démesuré qui n’est pas à l’échelle de l’homme mais à celle du cosmos. N’oublions pas de spécifier que c’est, l’oeuvre de Howard Philip Lovecraft, ou les curieuses recherches de Jacques Bergier, entre autres, qui vont nourrir, stimuler et étayer son étonnante inspiration.

Comme également ne pas omettre de dire que rien n’échappe à ce curieux, à cet amateur dans le plein sens du terme, à cet observateur du monde, toujours attentif aux multiples voies de la recherche plastique, en cela bien significatif de son incroyable appétence de vie. Aujourd’hui par cette compilation obsessionnelle de visages hybrides aux regards infrarouges, près à hurler, tente t’il d’exhaler le témoignage d’un passé oublié ou celui d’un monde à venir ? Peutêtre ! A chacun de dégager sa part intuitive pour se laisser porter par cette stimulante rêverie vers une autre dimension, vers une autre conscience.

Jean-Michel Nicollet


Documents